Le Dimanche de Bouvines, 27 juillet 1214 par Georges Duby

Le Dimanche de Bouvines, 27 juillet 1214

Titre de livre: Le Dimanche de Bouvines, 27 juillet 1214

Éditeur: Gallimard

ISBN: 2070322955

Auteur: Georges Duby


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Georges Duby avec Le Dimanche de Bouvines, 27 juillet 1214

"Une bataille. Un événement. Ponctuel. Retentissant." C'est ainsi que Georges Duby, l'un des plus éminents médiévistes français (Le Moyen Âge, Le Chevalier, La femme et le Prêtre), commente la bataille de Bouvines où Philippe Auguste a vaincu l'empereur Otton IV durant l'été 1214. En trois temps - l'événement, le commentaire, l'inscription dans la légende - l'historien propose une approche originale de cette journée qui a fixé pour des siècles le destin de tous les États européens, affermi la monarchie en France en suscitant pour la première fois le sentiment de l'unité nationale. L'histoire des batailles, si longtemps décriée, se trouve réhabilitée et profondément renouvelée par l'analyse conjointe du contexte social, culturel et idéologique. Mais un événement si considérable ne peut être dissocié de son souvenir. Tantôt rejeté dans l'ombre, tantôt glorifié, constamment transformé et relu selon les lieux, les milieux et les époques, le mythe de Bouvines après Bouvines est au moins aussi important que la bataille elle-même.

L'originalité de la démarche, la rigueur de l'analyse, la clarté de la démonstration et du style font du Dimanche de Bouvines une oeuvre toujours percutante. --Gaëtane Guillo

Livres connexes

"Une bataille. Un événement. Ponctuel. Retentissant." C'est ainsi que Georges Duby, l'un des plus éminents médiévistes français (Le Moyen Âge, Le Chevalier, La femme et le Prêtre), commente la bataille de Bouvines où Philippe Auguste a vaincu l'empereur Otton IV durant l'été 1214. En trois temps - l'événement, le commentaire, l'inscription dans la légende - l'historien propose une approche originale de cette journée qui a fixé pour des siècles le destin de tous les États européens, affermi la monarchie en France en suscitant pour la première fois le sentiment de l'unité nationale. L'histoire des batailles, si longtemps décriée, se trouve réhabilitée et profondément renouvelée par l'analyse conjointe du contexte social, culturel et idéologique. Mais un événement si considérable ne peut être dissocié de son souvenir. Tantôt rejeté dans l'ombre, tantôt glorifié, constamment transformé et relu selon les lieux, les milieux et les époques, le mythe de Bouvines après Bouvines est au moins aussi important que la bataille elle-même.

L'originalité de la démarche, la rigueur de l'analyse, la clarté de la démonstration et du style font du Dimanche de Bouvines une oeuvre toujours percutante. --Gaëtane Guillo"Une bataille. Un événement. Ponctuel. Retentissant." C'est ainsi que Georges Duby, l'un des plus éminents médiévistes français (Le Moyen Âge, Le Chevalier, La femme et le Prêtre), commente la bataille de Bouvines où Philippe Auguste a vaincu l'empereur Otton IV durant l'été 1214. En trois temps - l'événement, le commentaire, l'inscription dans la légende - l'historien propose une approche originale de cette journée qui a fixé pour des siècles le destin de tous les États européens, affermi la monarchie en France en suscitant pour la première fois le sentiment de l'unité nationale. L'histoire des batailles, si longtemps décriée, se trouve réhabilitée et profondément renouvelée par l'analyse conjointe du contexte social, culturel et idéologique. Mais un événement si considérable ne peut être dissocié de son souvenir. Tantôt rejeté dans l'ombre, tantôt glorifié, constamment transformé et relu selon les lieux, les milieux et les époques, le mythe de Bouvines après Bouvines est au moins aussi important que la bataille elle-même.

L'originalité de la démarche, la rigueur de l'analyse, la clarté de la démonstration et du style font du Dimanche de Bouvines une oeuvre toujours percutante. --Gaëtane Guillo